Ça y est j’ai eu ma première confirmation d’information reçue lors d’un rêve/ sortie de corps faite il y a un mois.

Au stage (Sortir hors du Corps) du mois dernier, les formateurs nous conseillaient d’écrire tous nos rêves, car certains de ces rêves sont de vraies « sorties de corps ». Si tu les notes tu peux avoir des surprises quelques temps après, car tu reçois des confirmations… Que tu es bien allée à la pêche aux informations.

Il y a un mois, j’ai fait ce rêve étrange où mon père me disait que la maison (de mon enfance qu’il a réellement vendue il y a 8 ans) était toujours en vente. A mon réveil ça me semblait vrai, et ce rêve m’a tellement remuée que j’ai pris conscience que j’étais encore attachée à ce lieu. J’ai pleuré en pensant à ce qui était resté là bas, et ce qui me faisait encore voyager la nuit jusqu’au jardin, jusqu’au champs en face et jusqu’à mon érable adoré. ( je rêve encore souvent de ce lieu)

Oui c’est lui, mon ami l’érable qui est toujours là bas. C’est lui qui me manque.

C’était mon roc quand j’étais enfant. Mon confident, mon Grand ami, consolateur inconditionné, qui me portait sur son dos jusqu’à sa cime, et nous dansions ensemble au plus haut, au plus fragile quand personne ne savait où j’étais… Quel état grisant. Quel plaisir des sens. Je le sentais vibrer dans mes bras. Me faire vaciller dans l’air frais. Oui je suis encore attachée à lui. Je le sais vivant, vigoureux, robuste et j’ai envie de retourner le voir. 

Quelle surprise hier en voyant sur le site du bon coin ma maison d’enfance qui est à nouveau en vente ! Mon rêve d’il y a un mois, 2 semaines avant la publication de l’annonce,  me donnait une information sur le présent, ce n’était pas une mémoire du passé !

Sur la photo de l’annonce, je vois que l’érable est toujours là. Ouf ! Oh là là quelle exubérance ! Et ce feuillage ! C’est devenu un maître-arbre !

Mais c’est tout le lieu qui était magique. La colline en face, les grands sapins, un terrain de jeux immense pour l’enfant que j’étais, une source d’émerveillement qui m’a fait regretter un instant mon choix quand il y a 10 ans mon père m’avait demandé si je voulais récupérer cette maison…

Je n’ai pas une seconde pensé à l’érable. J’ai répondu à sa question, et j’ai dit non dans hésiter. Peut être que j’aurais dit OUI s’il m’avait demandé si je voulais récupérer l’érable !!!

Qui sait peut-être qu’un jour je retournerai voir mon arbre la nuit, et quand tout le monde dormira, j’irai me lover dans ses bras. En tout cas, ça me donne une belle confirmation sur le contenu de ce rêve, qui était certainement une sortie…

Toi aussi, tu as des lieux comme ça, QG de ton âme ?